in

Cyril Hanouna furieux contre Benjamin Castaldi

Nouvelle tempête médiatique entre Cyril Hanouna et Benjamin Castaldi ? Les deux amis et animateurs du PAF se sont expliqués en direct à la télévision.

La raison de la brouille entre les deux hommes remonte à 2015. À l’époque, Benjamin Castaldi connu notamment pour ses émissions Loft story et secret story publiait un livre impitoyable sur le monde de la télévision. Cyril Hanouna en prend pour son grade.

Pour « l’instant tout va bien », en effet c’est le titre du bouquin de Benjamin Castaldi à propos du monde de la télévision. Tout va bien jusqu’à cette fameuse page où l’animateur critique ouvertement son collègue et ami Cyril Hanouna. Petit rappel du contexte de l’époque : Cyril Hanouna est alors le patron de Benjamin Castaldi, et les deux hommes ne s’entendent pas vraiment pendant leur période commune.

Castaldi reprochait à Hanouna son comportement sans vergogne le qualifiant de « tyran ». Une image bien loin de coller à la peau de l’actuel animateur de C8 et de ONPC (On n’est pas couché). Cyril Hanouna a d’ailleurs moyennement apprécié la critique de son collègue de la télévision. Et il lui a fait savoir en direct, cinq ans après la parution du livre.

Le 15 juin 2020, dans l’émission « c que du kif » sur C8, les deux hommes ont une nouvelle fois réglé leur différend. Cyril Hanouna demandant à ses chroniqueurs s’ils leur étaient déjà arrivés de critiquer une chaîne du PAF. L’animateur se retourne alors vers Benjamin Castaldi qui se justifie : « Jamais de la vie, je n’ai pas craché sur C8 J’ai dit que Cyril était un tyran ». Un propos que l’animateur assume pleinement. Toutefois, Hanouna n’a pas manqué de répliquer à sa manière : « Là, ça m’énerve ! On ne va pas se mentir. T’as juste voulu faire un bouquin pour prendre un peu d’oseille et t’as dit une connerie ». Une joute verbale brutale mais rapidement évacué par le rire des chroniqueurs sur le plateau.

Notez cet article

Avatar

Ecrit par Mobeez

Iphone 12 de chez Apple : Des changements à venir

Donald Trump : Querelles à la maison blanche ?