SCPI Pinel : on vous en parle !

0

Un grand nombre de citoyens français veulent diminuer leur facture fiscale et de multiples systèmes sont prévus à ce sujet. En règle générale, la diminution ou la défiscalisation est effectuée en contrepartie de la réalisation d’un achat de biens immobiliers destinés à la location.

Il est possible de faire ce genre d’investissements en acquérant un logement grâce à l’achat d’un appartement avec tous les désavantages qui en découlent. Cependant, il est également possible de réaliser un investissement à travers une SCPI fiscale, y compris la SCPI Pinel. Venez découvrir les particularités simples de ce dispositif.

Que constitue une SCPI en Pinel ?

Le dispositif SCPI Pinel constitue un outil permettant aux personnes de diminuer la charge fiscale. Elle se trouve fréquemment mélangée avec d’autres types de dispositifs comme par exemple la loi Malraux, la loi Duflot ou le Déficit Foncier.

Pour encourager l’investissement dans des biens immobiliers à caractère neuf, un dispositif bénéfique a été créé par tous les gouvernements. Le dispositif Pinel, lancé le 1er septembre 2014 et dont la durée est étendue jusqu’au 31 décembre 2022, offre précisément une diminution d’impôts quand on prend l’engagement de mettre son habitation neuve en location durant 6, 9 ou 12 ans.

Ce dispositif a pour but de stimuler les offres de location au sein des grandes villes et des zones de forte densité. En effet, une SCPI consiste en une société d’investissement immobilier vous permettant de réaliser un investissement au sein d’un ensemble de biens immobiliers dans le but de réaliser des revenus supplémentaires ayant un niveau de rendement appréciable.

Dans le cadre d’un investissement réalisé dans une SCPI Pinel, vous disposez également des mêmes atouts fiscaux que pour un investissement Pinel sans recourir à une SCPI. Toutefois, il n’est pas obligatoire de procéder par vous-même à la sélection des logements neufs ou à la rénovation.

Dans le cas où vous ne voulez pas bénéficier d’une gestion de location en Pinel, il est possible de réaliser un investissement dans l’immobilier en préférant les SCPI. En effet, la SCPI se charge de tout et vous vous occupez uniquement de collecter les différents loyers.

L’objectif visé par une SCPI est donc de deux ordres :

  • constitution d’un portefeuille de logements neufs répondant aux conditions de la loi Pinel pour combiner la rentabilité locative ;
  • défiscalisation sans devoir se charger d’une quelconque gérance de location.

Que faire pour réaliser un investissement dans la SCPI Pinel ?

Pour investir dans la SCPI Pinel, il faut procéder de la façon suivante.

Sélectionnez la SCPI où vous voulez réaliser un investissement et effectuez le dépôt d’une demande de souscription. Afin de sélectionner votre SCPI, il est recommandé de prendre connaissance de l’historique du gestionnaire de la SCPI afin de prendre connaissance de sa stratégie d’investissement.

Il est nécessaire de patienter jusqu’à la fin de la phase de jouissance. Lorsque la souscription est actée, une durée de jouissance intervient qui peut aller de 1 à 6 mois en fonction des SCPI. Cette durée constitue le décalage existant entre la prise en compte de la date de souscription de vos parts et celle du versement des tout premiers bénéfices.

Il s’agit également de la réception des locations. Vous avez la possibilité de pouvoir percevoir les loyers chaque trimestre ou chaque six mois. Afin de pouvoir bénéficier des parts d’une SCPI, vous aurez le choix entre un investissement en numéraire ou un crédit immobilier. Le deuxième cas peut être tout à fait pertinent pour se créer un portefeuille de SCPI plus conséquent.

Quel est le fonctionnement de l’investissement par le biais d’une SCPI Pinel ?

En fonction de la période de votre investissement, vous aurez la possibilité de profiter d’une réduction d’impôts :

Pendant les trois premières années, en souscrivant pour une durée de trente à trente-six mois, la SCPI Pinel procède à la sélection des logements et des occupants. Dans l’attente de la réception des logements Pinel et du lancement des locations, vous placez vos versements sur des supports à capital assuré.

Durant la période de six, neuf ou douze ans d’investissement, les habitations sélectionnées sont mises en location selon la période de votre engagement. La SCPI assure la gestion des logements et vous paie les loyers.

Deux ou trois ans plus tard, au terme de la durée de location imposée, les logements obtenus sont alors revendus à partir de la date de fin de vos engagements dans le cadre du dispositif. Au terme de cette dernière opération, il vous est donc possible de céder vos participations et de valoriser une certaine partie de votre fonds.

Ainsi, quand vous désirez réaliser un investissement dans une SCPI Pinel, il convient de vous baser sur une période d’investissement allant de quinze à dix-sept ans. Par ailleurs, à la différence d’une SCPI dite traditionnelle, il est impossible de revendre à tout moment la totalité de vos droits.

Vous devrez patienter jusqu’à la cessation du dispositif et la remise en vente des éléments d’actifs de la SCPI afin de pouvoir vous détacher de cette dernière.

Voir aussi : https://www.bouygues-immobilier.com/investir-dans-le-neuf/les-dispositifs-dinvestissement-dans-le-neuf/loi-pinel/scpi-dispositif-pinel

Quelles sont les conditions de la loi Pinel à Nantes ?

0

Louez votre bien, rentabilisez votre achat, bénéficiez d’une réduction d’impôt importante…, tout ce qu’on vient de citer est possible si vous choisissez de faire un investissement locatif sur le marché immobilier à l’aide de la loi Pinel.

Nantes est une ville située à deux heures de Paris et elle est très agréable à vivre, ainsi, pour un projet d’investissement, la loi Pinel peut vous être très utile et vous permettre de bénéficier de plusieurs avantages.

Découvrez toutes les informations nécessaires sur la loi Pinel à Nantes, dans notre article ci-dessous.

En quoi consiste la loi Pinel à Nantes ?

La loi Pinel est un dispositif d’investissement locatif qui existe, en France, depuis 2014, son rôle est d’aider la construction immobilière. Elle a été proposée par le ministre de logement Sylvia Pinel et le premier ministre Manuel Valls.

Grâce à cette loi, vous pouvez réduire jusqu’à 63 000 euros d’impôt, à Nantes, la défiscalisation Pinel sert à défiscaliser une partie de vos impôts, 12, 18 ou 21 % de votre investissement locatif, dans un immobilier neuf à Nantes.

L’investissement immobilier est considéré comme le fait d’acheter un bien, afin de le louer par la suite en résidence principale. La loi Pinel possède des avantages, mais aussi des conditions d’éligibilité qui doivent être respectées par l’investisseur.

Le pourcentage des réductions d’impôts peut s’élever selon la durée locative, par exemple :

  • 12 % : une durée locative de 6 ans ;
  • 18 % : durée locative de 9 ans ;
  • 21 % : durée locative de 12 ans.

Les zones de la loi Pinel sont classées selon la tension du marché locatif, c’est-à-dire, la construction des logements neufs se fait dans lez zones où la demande d’achat est supérieure à l’offre (zones tendues).

À Nantes, ces zones sont : Nantes métropole se trouve en zone Pinel B1 (Orvault, Rezé, Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire…), Savenay et Ancenis en zone Pinel B2.

En quoi consistent les conditions de la loi Pinel à Nantes ?

Afin qu’un investisseur ne perde pas sa défiscalisation, il doit respecter un certain plafond de loyer qui est fixé selon la zone Pinel dans laquelle se trouve le bien. Pour l’année 2022 à Nantes, ces plafonds sont fixés à : 13.04 euros/m² pour la zone A, 17.55 euros/m² zones A bis et 10.51 euros/m² pour les zones B1. Ensuite, il y a le plafond de ressources qui doit être respecté par l’investisseur et qui est fixé selon sa zone Pinel.

En 2022, à Nantes et dans le secteur B1, le plafond de ressources est de 31 280 euros pour une personne seule, 41 772 euros pour un couple, 50 233 euros pour une personne seul plus une personne à charge. Ce plafond augmente selon le nombre de personnes prises en charge et la situation de l’investisseur.

En effet, il y a quelques conditions d’investissement Pinel à Nantes, par exemple :

La zone Pinel : il faut que le bien se situe dans une zone éligible à la loi Pinel à Nantes et qu’il fasse partie d’un ensemble collectif.

La location : vous devez mettre votre bien en location qu’après un an de son acquisition. En plus, vous devez le louer sans meuble (nu) pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans selon votre plafond de loyer et de revenus.

Les normes : le bien que vous vous apprêter à louer doit être neuf ou bien en futur état d’achèvement et il doit respecter les normes BBC ou RT 2012 (normes environnementales).

Enfin, pour louer en loi Pinel à Nantes, il faut que l’investisseur déclare la mise en location de son bien.

Voici quelques imprimés fiscaux nécessaires pour faire la déclaration :

  • Déclaration de durée de l’engagement : Le formulaire 2044-EB ;
  • La déclaration 2042-C pour la réduction d’impôt ;
  • L’imprimé fiscal 2044S (déclaration de loyers perçus).

Quels sont les avantages de la loi Pinel à Nantes ?

La loi Pinel est un investissement locatif qui possède de nombreux avantages financiers. C’est un investissement locatif considéré comme un projet judicieux, découvrez les différentes raisons de pourquoi il est conseillé de louer votre bien selon la loi Pinel :

Achat sans apport : l’acquisition d’un bien neuf dans le but de le louer peut se faire sans apport. En plus, dans un investissement Pinel, le taux de rendement est supérieur au taux de crédit.

Patrimoine immobilier : l’achat d’un bien avec la loi Pinel permet à l’investisseur de constituer un patrimoine transmissible.

Préparer la retraite : si vous utilisez la loi Pinel, vous allez bénéficier d’un complément de ressources grâce aux loyers. Ces revenus supplémentaires ont une grande importance, car la pension de retraite tend à diminuer.

Rentabiliser son achat : à Nantes, le taux de rendement locatif peut être entre 3 et 5 %, c’est-à-dire que l’investissement en loi Pinel permet de rentabiliser votre achat avec un taux beaucoup plus intéressant que les assurances vies, les livrets d’épargne…

Infos Ville de Nantes : https://metropole.nantes.fr/

Quelle est l’utilité d’ouvrir un compte joint dans une banque en ligne ?

0

Le processus d’ouverture d’un compte bancaire joint avec une banque traditionnelle est bien connu, mais pas pour les banques en ligne.

Ceci ne laisse pourtant pas les Français indifférents face à l’ouverture d’un compte joint.

En effet, l’ouverture d’un compte dans une banque en ligne a permis de réduire considérablement les frais bancaires, avec pour chaque titulaire une carte bancaire gratuite et sans attaches. Vous pouvez obtenir un compte joint gratuit.

Ouvrir un compte joint n’est pas uniquement faisable dans les banques traditionnelles. Désormais, il est également possible de le faire via une banque en ligne. Cependant, quelle pourrait être son utilité ?

L’avantage d’avoir un compte joint dans une banque en ligne

Avoir un compte commun avec son partenaire, son ami ou encore son colocataire, présente aujourd’hui bien des avantages. En effet, cela vous offre un moyen d’organiser votre vie quotidienne. Dans le cas des colocataires, n’importe qui peut affluer au même niveau et toutes les dépenses d’hébergement, de nourriture, de satisfaction familiale, peuvent être déduites de ce compte.

Dans un couple (marié ou non), même cause, même effet. Toutes les dépenses que les deux partenaires choisissent de payer conjointement (événements, cantine, vêtements pour enfants, loyer, frais de véhicule, vacances, etc.) peuvent être réglées via ce compte joint.

Par conséquent, la solution simplifie grandement la gestion financière de la famille. Si vous vous demandez encore si vous préférez un compte joint à un compte séparé, rien ne vous empêche d’ouvrir un compte joint avec la banque en ligne tout en conservant votre compte séparé. Ainsi, chaque membre du couple peut préparer une surprise pour son partenaire sans que le conjoint ne voit le coût engagé.

Pour compléter le tableau, les comptes joints offrent aux couples, la possibilité de mettre en place une d’épargne commune et en cas du décès de l’un d’eux, l’autre aura toujours accès à son compte : le compte ne sera pas clôturé, mais permettra au conjoint survivant de dépenser les fonds restant qui restent sous sa responsabilité.

Les critères de sélection d’un compte joint ouvert via une banque en ligne

Si vous êtes attiré par les offres d’accueil proposées par les banques en ligne, vous devez toutefois rester vigilant et prendre d’autres critères en considération avant de faire votre choix final quant à l’ouverture d’un compte joint commun ou seul.

En effet, pas mal de banques offrent des cartes de crédit gratuites. Il ne vous reste plus qu’à vérifier la nature des cartes proposées :

  • cartes standards ;
  • cartes en or.

En général, ces banques virtuelles réduisent les frais d’acquisition de compte, voire n’en n’appliquent pas du tout. Il faut aussi penser à la qualité du service client tenu par la banque en question et les conditions de revenus concernant l’ouverture d’un compte.

Il est vrai qu’une banque en ligne nécessite généralement un certain niveau minimum de revenus accumulés pour ouvrir un compte joint. Face à la diversité de ces normes, la comparaison des ouvertures de comptes joints dans une banque en ligne s’impose !

Une carte standard gratuite après l’ouverture d’un compte joint via une banque en ligne

Toutes les banques en ligne comme Hello bank et Fortuneo permettent aux couples qui souhaitent partager un compte bancaire commun, de profiter de l’option de Master Card ou Carte Visa gratuites.

En ce qui concerne les offres promotionnelles, elles sont variées, mais surtout équivalentes. Pour faire votre choix, il faut penser à vérifier les conditions de revenus par les banques.

Pour avoir la possibilité d’ouvrir un compte joint dans une banque en ligne, il est également question de fournir des papiers qui justifient vos revenus. C’est, en effet, ce qui va permettre à l’établissement que vous aurez choisi, si vous respectez les critères imposés.

Comment ouvrir un compte bancaire dans une banque en ligne Suisse ?

0

Votre installation en Suisse est prévue pour bientôt ? Vous êtes sur le point de commencer une nouvelle profession chez les Helvètes ou, vous recevez déjà un salaire en Francs Suisses ?

La première chose à laquelle vous devez penser est bien sûr l’ouverture d’un compte en banque !

En effet, la Suisse, bien qu’elle soit aujourd’hui plus connue pour ses enseignes prestigieuses, c’est également un pays de la banque. Il est désormais possible d’avoir un compte dans une banque Suisse en ligne.

Cela dit, les formalités d’ouverture d’un compte ne restent toutefois pas simples. Dans cet article, nous allons voir la démarche à suivre pour le faire dans les normes.

Pour quelle raison ouvrir un compte bancaire en ligne Suisse ?

La banque est un secteur privilégié en Suisse. Pour la réputation des enseignes du pays, les gens pourraient être tentés par l’ouverture d’un compte bancaire Suisse en ligne, car avoir un compte bancaire en Suisse présente plusieurs avantages.

Premièrement, la banque représente l’un des piliers fondamentaux de l’économie en Suisse. De plus, le Franc Suisse est connu pour être l’une des devises les plus stables sur le marché. Les banques Suisses ont une réputation mondiale, des entreprises privées connues pour être spécialisées dans la gestion des fortunes.

Que ce soit pour les particuliers ou les investisseurs, les banques Suisses font office de banques de placement. Un statut qui attirerait pas mal d’investisseurs qui sont à la recherche d’une solution d’épargne intéressante, sécurisée, mais surtout, gérer un patrimoine.

Les statistiques affirment que les banques Suisses gèrent, de nos jours, près de 27 % des patrimoines étrangers. Ce qui explique la confiance accordée à ce pays, réputé pour sa totale discrétion concernant l’origine des fonds stockés dans ses comptes.

Cela fait quelques années maintenant que la Suisse a commencé ses activités bancaires en ligne. Le pays propose l’ouverture et la gestion de compte en banque pour les étrangers.

Ouvrir un compte bancaire en ligne en Suisse : comment faire ?

Les performances et la sécurité offerte par les banques Suisses ne sont plus à prouver. Aux côtés d‘institutions bancaires de premier plan, les banques en ligne évoluent, démontrant l’intégration des banques Suisses dans l’ère digitale.

Désormais, ouvrir un compte bancaire en ligne en Suisse, ne vous prendra plus de temps ! En règle générale, les banques exigent à leurs clients :

  • le remplissage d’un formulaire pour collecter quelques informations de base ;
  • une pièce d’identité ;
  • une preuve de domicile.

Après l’inscription, la banque en ligne proposera aux clients ses offres et ses services mais, pas que ! Celle-ci offre également des frais réduits, des outils d’autogestion des comptes et bien sûr, une meilleure sécurité possible pour les comptes bancaires.

La sécurité est l’atout principal des banques en Suisse, traditionnelles ou numériques soient-elles.

Les meilleures banques en ligne Suisses

Actuellement, la Suisse dispose de plusieurs banques en ligne. Nous avons tiré pour vous, les cinq meilleures les plus connues :

  • la banque en ligne Swissquote : leader de la banque Suisse en ligne. Cette banque ne demande pas de frais d’opérations bancaires ;
  • Direct Net : avec cette banque, le client dispose d’un compte courant ainsi qu’un chéquier gratuit, des produits d’épargne et d’investissement ;
  • UBS e-banking : offre un compte courant, un chéquier gratuit en plus des solutions d’épargne et d’investissement proposées ;
  • les banques Post Finance ;
  • CIM Banque.

Ces deux dernières banques, quant à elles, offrent pratiquement les mêmes services. Autrement dit, un compte, un chéquier gratuit et un livret d’épargne.

La discrétion des entreprises bancaires Suisses est un atout pour les personnes souhaitant épargner en sécurité.

Source : https://mitc-consulting.com/

Comment faire entrer votre site dans google Discover,100% de réussite grâce à cette méthode simple (maj)

0

Fil d’actualité créé par Google pour diffuser des articles et vidéos sur les appareils mobiles, Discover propose aux utilisateurs du contenu personnalisé basé sur leurs recherches. Discover représente clairement le Graal pour tout éditeur de site. On connaît tous son impact sur le SEO.

Qu’est ce que Discover ?

Google Discover offre aux internautes la possibilité de découvrir des contenus correspondant à leurs intérêts et préférences. Avec son algorithme, Google détermine ce que les utilisateurs aiment et leur suggère de nouveaux contenus en fonction de l’activité de leurs recherches passées ainsi qu’en fonction de leurs interactions avec l’app Google Discover.

Les utilisateurs ont également la possibilité de personnaliser davantage ce qu’ils voient sur leur flux en suivant les sujets qui les intéressent. Les résultats de l’application Discover changent régulièrement en fonction du contenu nouvellement publié et des intérêts des utilisateurs.

Pour les créateurs de contenu, Google Discover est un moteur de trafic très puissant pour les sites Web. Les flux de Google Discover contiennent généralement un mélange d’articles d’actualité et de contenu froid. L’accent est mis sur les éléments visuels, tels que les photographies et les vidéos.

Les conseils de Google : ici 

Commençons par le site, ici on parle de sites classiques, pas forcément de gnews mais bien de n’importe quel type de site.

  1. Optimisation onsite :
    Avoir un site parfait au niveau de la vitesse d’affichage des pages (au-dessus de 80 serai idéal).

    Personnellement, je sais pas le faire donc je prends une presta chez Alain Dahan. voici son profil twitter pour ceux qui ont les moyens de leurs ambitions. Il coute environs 1K par WordPress à faire.
    Son profil : https://twitter.com/dahanalain
  2. Web core vitaux
  3. Profils des rédacteurs : important pour rassurer Google seulement si vous avez l’ambition d’y rester.  Clément Pessaux l’explique très bien dans la vidéo TRikaya Live https://www.youtube.com/results?search_query=trikaya 

Voilà pour les 3 points les plus importants.

Astuces pour y entrer à tous les coups

Ce qui nous intéresse particulièrement, c’est d’entrer dans Google Discover. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, c’est Discover qui peut apporter le plus de trafic à votre site. C’est devenu un élément essentiel de toute stratégie de contenu.

Et la question que tout le monde se pose est : comment entrer dans Google Discover et voir apparaître le fameux onglet « Discover » sur la Search Console qui va déterminer son éligibilité à cette source presque illimitée de trafic.

Une fois son site « éligible » à Discover, il faut savoir comment y rester et comment l’exploiter au mieux pour faire le plus de trafic possible.

Attention toutefois, bien que n’importe quel site web puisse apparaître sur Discover, tous les contenus ne peuvent pas y être diffusés. Il faut bien évidemment respecter la politique de publication de contenu de Google News. Ainsi pour être conforme aux directives de la firme, votre contenu doit être original, utile, frais et répondre à une demande de l’internaute.

Comment avoir l’onglet Discover sur la Search Console pour être validé ?

En plus des nombreuses obligations auxquelles se conformer pour être éligible à Google Discover, il y a une partie un peu plus technique à gérer. En effet, répondre aux directives de Google en terme de contenu ne suffit pas toujours.

Pour avoir l’onglet Discover sur la Search Console, signe très clair que Google a « validé » votre site pour Discover, vous allez devoir agir sur les données structurées.

Si votre site est sous WordPress, il existe des plugins permettant de paramétrer facilement ces données structurées qui sont les mêmes demandées pour un site Google News. On peut citer entre autres le plugin Schema & Structured Data for WP & AMP qui est à mon sens le meilleur. Attention à bien le configurer, notamment en sélectionnant le schéma NewArticle.

Évidemment, comme je l’ai dit plus haut, l’optimisation du site web joue également un rôle important, les indicateurs Core Web Vitals « au vert » ajoutent sans aucun doute un coup de pouce non négligeable au passage sur Discover, en plus d’offrir une meilleure expérience utilisateur.

Comment y rester ?

A moins d’être un gros média, apparaître sur Discover et surtout y rester n’est pas une mince affaire. Il va falloir montrer patte blanche et prouver à Google que vous êtes légitime sur un sujet, on peut même dire « spécialiste » de votre sujet.

Un article sur Discover a une durée de vie relativement courte, pouvant générer du trafic jusqu’à 1 semaine maximum. Il est donc important de gagner en autorité sur un sujet bien précis. Plus vous allez traiter un sujet, plus vous serez légitime et donc potentiellement poussé sur Discover.

Dans une vidéo Trikaya de Fred Bobet (@Doeurf sur Twitter), Clément Pessaux (@labisse) explique très bien cette notion d’autorité.

Contactez Doeurf : https://www.trikaya.fr/

Clément Pessaux explique qu’en publiant par exemple chaque jour un article sur le même sujet en prenant des axes différents, vous devenez légitime aux yeux de Google. Si vous publiez sur une thématique plutôt qu’un « topic », il faudra que votre site soit plus puissant pour être visible, que ce soit sur Google News comme sur Discover.

Mais plus que tout, l’engagement est la clé de la réussite sur Google Discover. Il faut absolument travailler son titre dans cette optique, mais aussi la photo que l’on met en avant pour déclencher le plus possible d’engagement et les deux premières lignes.

Comment faire du gros trafic via Discover ?

Du trafic gratuit jusqu’à 1 million par jour, c’est possible grâce à Google Discover même sans être un gros média.

Le CTR de votre article est une donnée fondamentale, car c’est lui qui va déterminer la longévité de l’article sur l’application. Plus le CTR est haut, plus l’article sera propagé par Google et inversement.

Concernant les sujets qui fonctionnent, à part Julien Jimenez qui maîtrise cet art, personne n’a véritablement la réponse. A vous de tester en réfléchissant « utilisateur », mais non pas seulement en termes de personne, mais de groupe puisque Google classe les utilisateurs au sein de groupes.

Ainsi, par exemple, si un utilisateur aime un sujet précis, il va identifier d’autres sujets qui peuvent lui plaire en fonction des intérêts des autres personnes de son groupe. C’est la raison pour laquelle parfois on peut se retrouver avec des articles proposés par Google qui ne correspondent pas forcément tout à fait à nos centres d’intérêt, mais dont le contenu est considéré comme « similaire » par Google.

Comment éviter les sanctions ?

Pour finir, on va faire un petit tour des points importants à retenir si vous ne voulez pas perdre votre éligibilité à Discover :

  • Bien renseigner les mentions légales du site
  • justifier le profil des rédacteurs avec de vrais comptes de réseaux sociaux et un texte présentant chacun d’eux;
  • bien sourcer ses articles pour éviter que Google ne vous classe en fake news ou news douteuses

Si vous cherchez le gros volume de trafic, une seule personne vous la garantit, c’est Julien KB.

Son profil Twitter https://twitter.com/KorleonKBiz 

À vous de jouer maintenant ! @daviddaydou

Cet article va aussi servir de test sur le CTR pur et dur. Vos clics et vos partages sont importants donc je compte vraiment sur vous.

Résultat dès le lendemain voici un screen de Google Search Console

Voilà, donc maintenant si vous suivez bien ce post origine et tous les mouvements qui ont donné ce résultat, vous avez compris que vous possédez la méthode complète.

Au 24/04/22, j’ai de nouveau enrichi ce post avec un nouveau screen :

Troisième et dernier jour, je pense monter du trafic à 19% en Discover. Le trafic commence à faiblir.

Normalement la page devrait sortir de Discover aujourd’hui sauf si l’activité autour reste constante. Je vais faire quelques relances pour essayer d’y rester quelques jours de plus.

N’oubliez pas de visiter ginkoo.fr 

Tout savoir sur la simulation Pinel !

0

Les personnes qui acquièrent un logement dans le cadre du dispositif Pinel, doivent souscrire un prêt immobilier sur une longue durée. Elles devront, en outre, mettre leurs biens en location durant 6, 9 ou 12 ans.

C’est un projet de longue durée. Dans cette optique, il est possible de solliciter les avis des professionnels et experts dans les calculs de réduction d’impôt Pinel.

En effet, la réalisation d’une toute première simulation dans le cadre de la loi Pinel, vous permettra, en amont de la concrétisation de votre démarche en collaboration avec un lotisseur ou un entrepreneur, de déterminer le coût exact de votre projet et notamment la défiscalisation dont vous bénéficierez. Ce processus est simple et efficace, et bien entendu, sans aucune contrainte.

Que représente la loi Pinel ?

Cette loi Pinel constitue un système de mesures d’incitation à caractère fiscal visant les opérateurs d’investissement en location.

Apparue au mois de septembre 2014, elle vient se substituer à la précédente loi Duflot et est prévue au minimum pour durer jusqu’au 31 décembre 2024.

Le dispositif Pinel vous permettra de défiscaliser de votre impôt sur les bénéfices une somme comprise entre 12 et 21 % du montant de votre investissement dans un logement que vous aurez, par la suite, proposé à la location. Cela pendant une période d’engagement allant de 6 à 12 ans.

Parmi les différentes actions pouvant bénéficier de la défiscalisation Pinel, on trouve l’acquisition de :

  • un habitat neuf (réalisé en moins de deux années) ;
  • une maison en état de VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) ;
  • une habitation ancienne qui fait également des travaux de restructuration importante (soit au minimum 25 % de la totalité de l’investissement) ;
  • un local non habitable converti en logement.

À noter que les habitations localisées dans un immeuble collectif sont les seules éligibles. Les résidences individuelles et les habitations individuelles sont désormais non visées à partir du 1er janvier 2021. Les habitations en question devront, en outre, être localisées au sein de la zone immobilière A, A bis ou B1. Autrement dit, principalement au sein des moyennes et grandes villes.

À quoi bon faire une simulation Pinel ?

Une simulation pour un investissement Pinel vous permettra de ne pas commettre de fautes dans vos calculs et vous assistera dans la réalisation et la préparation de votre opération. Vous disposerez de tous les éléments chiffrés exacts relatifs à la rentabilité du logement et à la durée d’amortissement du dispositif Pinel.

Ce simulateur Pinel est basé sur la localisation géographique du logement, sa taille et son montant. Il vous faudra également préciser le niveau des dépenses locatives, la progression annuelle des locations ou le pourcentage de réestimation du bien immobilier.

Vous avez par ailleurs la possibilité de concevoir un simulateur Pinel entièrement gratuit via Excel. Cette dernière option vous demandera toutefois beaucoup plus de temps dans la mesure où vous aurez à renseigner personnellement la totalité des différentes formules. De plus, les risques de fautes de saisie ne sont pas négligeables !

Quel est le mode de calcul lors d’une simulation Pinel ?

Afin de réaliser une défiscalisation Pinel, il faut tout d’abord définir que le coût global de votre investissement ne doit pas aller au-delà de 300 000 € ou 5 500 € par mètre carré de superficie de logement et la réalisation de la location de deux habitations maximum.

Par la suite, le niveau de la réduction d’impôt est fonction de la période de validité de l’engagement de location souscrit par le souscripteur. Il se chiffre à :

  • 12 % du total de cette opération durant les six premières années. Cela représente 2 % par an ;
  • 6 % du total de cette opération durant les trois années qui viennent, ce qui représente 2 % par an ;
  • 3 % du total de cette opération durant les trois dernières années. Cela représente 1 % par an.

Lorsque vous avez investi une somme équivalente à 300 000 € pour faire l’acquisition d’un logement neuf Pinel et que vous voulez vous lancer dans un engagement de 12 ans, vous obtenez une défiscalisation globale de 21 % de ce montant, à savoir 63 000 €. Cette réduction d’impôt est répartie sur la totalité de la période d’engagement.

Vous allez donc pouvoir diminuer votre impôt de manière significative :

  • de 6 000 € par an durant les neuf premières années de la période de location ;
  • de 3 000 € par an durant les trois dernières années de la période de location.

Les avantages d’une simulation Pinel

Dans un premier temps, vous allez savoir dans quelle mesure la zone dans laquelle se localise le logement est éligible au programme. En effet, cette loi répartit le territoire français en différentes parties (A bis, A et B1) et chaque partie a un plafond de location.

Par ailleurs, vous allez savoir quels sont les plafonds de ressources à ne pas dépasser chez vos occupants.

Source capitalize.fr

Pour finir, le simulateur vous proposera un calcul de votre défiscalisation Pinel. Vous savez ainsi quel montant d’impôt vous pouvez réduire en mettant votre logement en location.

Désormais, vous savez tout sur l’utilité de la simulation Pinel !

Comment faire pour choisir sa banque en ligne ? Plus d’hésitation après cette lecture

0

Il peut être difficile de déterminer la banque qui vous convient entre toutes ces offres de services en ligne, ces frais bancaires intéressants, sans compter les offres de bienvenue.

Choisir sa banque en ligne n’est pas une chose simple. Beaucoup de banques en ligne offrent, aujourd’hui, quasiment les mêmes services au même prix. Cela dit, il est important de rappeler que la différence opère généralement au niveau de leur approche client.

Il y a des banques qui préfèrent toucher à toutes les catégories socio-professionnelles, tandis que d’autres, se concentrent uniquement sur une catégorie ciblée.

Choisir sa banque en ligne selon les critères de sélection

La première chose à prendre en considération avant de choisir sa banque en ligne, c’est de déterminer votre profil, comme vos besoins.

En réalité, la banque parfaite est la banque qui vous correspond parfaitement. Pour la trouver, vous devez faire un état des lieux !

Reconnaître vos habitudes bancaires est une étape primordiale avant de devenir client. Vous devez déterminer :

  • votre revenu et votre budget ;
  • la nature de l’épargne dont vous disposez ;
  • la nature du compte que vous souhaitez acquérir : joint ou particulier ;
  • le type de banque qui vous convient : traditionnelle ou en ligne ;
  • avoir ou non un conseiller bancaire ;
  • le nombre de fois que vous voyagez hors Union européenne ;
  • votre catégorie socio-professionnelle.

Après avoir trouvé les réponses à toutes ces questions et avoir vérifié le coût des services qui vous intéressent, vous serez capable de déterminer la banque en ligne à choisir.

À titre d’exemple, les personnes qui, en général, ont tendance à voyager, que ce soit pour aller en vacances ou en voyage d’affaires, celles-ci vont opter pour une banque de qualité.

On parle de ces banques qui proposent des cartes bancaires, telles que les Visa premier ou encore Gold Master Card ; une façon de bénéficier de quelques assurances en plus.

C’est le cas de la banque Boursorama et Fortuneo.

Quelles sont les meilleures banques disponibles en ligne ?

Bien sûr, il n’y a pas de réponse facile à cette question. Diverses banques en ligne tentent de faire la différence en offrant des services spéciaux qui correspondent à des types de clients particuliers.

Chaque client a droit à un besoin qui diffère de l’autre, quand il s’agit de banques en ligne. En effet, un étudiant pourrait être intrigué par une banque qui minimise ses conditions d’accès : c’est le cas de la Monabanq, de la Hello Bank ou encore, Boursorama.

Pour les personnes qui préfèrent les chèques et l’argent en espèce, il est possible de les déposer grâce à des partenariats bancaires proposés par des filiales. C’est une offre qu’on peut notamment retrouver chez Hello Bank et sa filiale BNP Paribas et Monabanq et sa filiale Crédit Mutuel.

Les voyageurs, quant à eux, pourraient être intéressés par les banques en ligne qui proposent des garanties d’assurance et d’assistance.

La seule façon qu’un client puisse avoir pour s’épargner des frais de conversions importants, c’est de choisir les néobanques Revolut et N26. C’est une possibilité disponible dans toutes les devises.

Et pour finir, ceux que les prêts immobiliers intéressent, Hello bank, ainsi que Boursorama sont une excellente alternative : ces dernières proposent tous les services nécessaires.

En général, les clients qui sont intéressés par un service particulier (assurance-vie, transactions, etc.), devraient se pencher de manière plus investie sur l’offre de chaque banque.

Si on prend l’exemple de Fortuneo, cette banque est moins approvisionnée en crédits et livrets d’épargne réglementés. Cela ne l’empêche pas de rester performante avec les offres de courtage en ligne.

Lire aussi https://www.60millions-mag.com/forum/banque-epargne-credit-f76/avis-banque-en-ligne-t146276.html

Si les banques sont ouvertes à tous, celles-ci s’adressent à des personnes différentes selon leurs besoins. Sachez donc choisir celle qui vous convient.

Les meilleures offres des banques en ligne actuelles

0

La banque en ligne est un établissement présentant les mêmes services qu’une banque traditionnelle. Mais contrairement à cette dernière, la banque en ligne est virtuelle. Elle représente un atout majeur qui permet de gérer les comptes sur Internet. Et cela la rend très pratique.

Les banques en ligne se sont très répandues ces dernières années. Il existe une grande concurrence dans ce secteur, ce qui pousse les banques en ligne à proposer des primes en ligne pour toute nouvelle souscription ainsi que des offres à des tarifs très intéressants.

Les avantages d’opter pour une offre de banque en ligne

Il existe beaucoup de banques en ligne actuellement, et chacune d’entre elles propose des offres envoûtantes propres à elle. Certaines offres concernent des services identiques à ceux d’une banque classique, mais il peut paraître plus intéressant d’opter pour une banque en ligne que pour une banque traditionnelle.

D’abord, la simplicité d’utilisation de la banque en ligne est son plus grand atout, car vous pourrez tout faire en vous servant d’Internet, ce qui va vous faciliter énormément les choses. Ensuite, les banques en ligne vous offrent souvent une carte bancaire gratuitement ainsi que des bonus de bienvenue très séduisants, ce qui peut fortement attirer les clients. Enfin, une large gamme de services financiers est proposée aux clients :

  • Assurance vie ;
  • Livrets d’épargne ;
  • Investissements boursiers ;
  • Crédit immobilier ;

Tous ces services sont à présent disponibles sur la banque en ligne, ce qui peut inciter beaucoup de clients à faire de celle-ci leur banque principale.

Quelles sont les différentes offres des banques en lignes ?

Diverses offres de banques en ligne sont disponibles à présent. Une concurrence rude est d’actualité et elle met en scène plusieurs banques.

L’offre de la banque en ligne Hello bank

Cette banque en ligne est une filiale du groupe de BNP Paribas. Une prime de 50 € vous est attribuée lors de l’ouverture de votre compte, ce qui est déjà pas mal, mais vous devez avoir un revenu de 1000 € minimum pour envisager cette banque. Aucun versement mensuel n’est obligatoire et une carte bancaire Visa classique vous est offerte pour votre souscription.

L’offre de la banque en ligne Boursorama Banque

C’est une autre banque en ligne de qualité. Boursorama Banque est sans doute l’une des meilleures banques en ligne. L’offre qu’elle propose est l’une des plus complètes qui existent. En effet, l’ouverture d’un compte chez cette banque est gratuite et vous recevez une prime de 80 € pour votre adhésion à la banque.

Elle propose un portail financier très performant. Les qualités de Boursorama ne sont plus à démontrer. Il suffit de constater le seuil de clients qui ne fait qu’augmenter chaque année pour confirmer cela.

L’offre de la banque en ligne Fortuneo

Jusqu’à 80 € sont obtenus pour votre ouverture de compte chez cette banque en ligne qui appartient au Crédit Mutuel Arkea. Aussi, une carte bancaire vous est offerte gratuitement. Le plus intéressant chez Fortuneo est les assurances vie très performantes qui sont proposées. Les conditions de souscription sont un revenu minimum de 1200 € ainsi qu’un versement initial de 300 €.

L’offre de la banque en ligne Monabanq

Là aussi, l’offre proposée est extrêmement alléchante. La prime d’ouverture de compte est de 120 €. Vous pourrez souscrire à la banque pour seulement 2 € le mois et sans aucune condition de revenus. Un versement initial de 150 € vous est réclamé, ce qui est très bas par rapport à d’autres banques.

Cette banque en ligne vous offre également la possibilité de verser des dons à l’association SOS Villages d’enfants.

Banque en ligne prêt immobilier : les profils éligibles à une offre de prêt bancaire

0

Les banques en ligne attirent de plus en plus de Français qui souhaitent avoir affaire à moins de frais bancaires. En plus des offres proposées qui ne cessent de s’élargir ces dernières années, nombreux sont ceux qui ont recours à un financement bancaire pour acquérir un bien immobilier.

Cela dit, ce ne sont plus les banques traditionnelles qui prennent le dessus aux regards des clients, mais plutôt, les banques en ligne. En effet, ces dernières proposent de financer leurs transactions immobilières.

Qui a réellement la chance de bénéficier de cette offre ?

Quelles sont les banques en ligne qui proposent un prêt immobilier ?

Auparavant, les clients n’avaient pas cette liberté de faire un prêt immobilier dans une banque en ligne, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui ! En effet, nombreux sont les établissements qui ont pris l’initiative de lancer des financements d’acquisition de biens immobiliers.

On parle de banques comme Boursorama, Monabanq, Fortuneo et Hello Bank. Hormis l’offre bancaire de BNP Paribas «crédit immo», les banques en ligne ne sont pas ouvertes au travail avec un courtier immobilier.

Une raison qui laisse les clients dans le besoin d’intégrer eux-mêmes une banque en ligne à leurs éventuelles recherches d’un fond financier. Pas de quoi s’inquiéter à ce sujet puisque désormais, les banques proposent des simulateurs en ligne à leurs clients : une possibilité pour les clients d’évaluer la possibilité de passage de leur dossier ainsi que les conditions d’emprunt.

Concernant les banques en ligne dernièrement arrivées sur le marché, à savoir Ma French Bank ainsi qu’Orange Bank, le prêt immobilier ne semble pas faire partie de leurs offres. On peut particulièrement faire référence à Orange Bank qui est née de la fusion d’un opérateur de télécommunications du même nom et d’une banque filiale de Groupama.

Groupama Banque a consenti une hypothèque préalablement à l’acquisition. Ainsi, les clients sous le contrôle d’Orange Bank ont toujours la possibilité de solliciter un prêt auprès de leurs interlocuteurs habituels.

Faire un crédit immobilier en ligne : quelles sont les conditions ?

Bien qu’une banque propose un crédit immobilier, qu’il soit en ligne ou traditionnel, cela ne signifie toutefois pas qu’elle permet à tous les clients la sollicitant de faire un emprunt.

  • BNP Paribas ;
  • Crédit Agricole ;
  • Crédit Mutuel ;
  • Boursorama ;
  • Fortuneo.

Ces banques sont tenues de limiter le taux d’endettement des emprunteurs à un maximum de 35 %, suite aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière. La politique commerciale des banques en ligne est aussi responsable de l’acceptation ou non d’une demande de prêts immobiliers. En effet, il y a vraisemblablement des clients qui sont fidélisés en premier.

Cela dit, les banques en ligne restent plus transparentes au sujet des critères de sélection par rapport aux banques traditionnelles, ce qui est normal étant donné que c’est un simulateur en ligne et donc un robot, qui permet de savoir si oui ou non, votre dossier est éligible.

En effet, quasiment la totalité des banques exigent toutes, un taux minimal d’apport personnel. En d’autres termes, si vous faites partie des PRIMO accédant, les règles HCSF sont adressées pour vous.

On parle de personnes qui optent pour un prêt financier en plus des frais d’acquisition pour la première fois. Vous serez désolé d’apprendre que cette offre n’est pas pour vous. En effet, dans ce cas de figure, les banques en ligne vous demandent un minimum de financement (frais de notaire comme frais de garantie).

Monabanq vient étendre la liste puisqu’elle aussi, n’attribue pas de prêt immobilier aux personnes qui ne détiennent pas un compte bancaire « Monabanq » datant d’un minimum de quatre mois.

Infos : https://www.hellobank.fr/fr/offre/credit/credit-immobilier/

Quelles sont les conditions pour être éligible à la loi Pinel à Bordeaux ?

0

La loi Pinel à Bordeaux, prorogée jusqu’au 31 décembre 2023, est un régime de défiscalisation immobilière qui cumule de multiples avantages : création de patrimoine, revenus locatifs, réduction fiscale allant à 63 000 €, achats sans apport et locations aux descendants et ascendants.

Mais comment fonctionne la loi Pinel dans la ville de Bordeaux ? Quelles sont les conditions d’éligibilité en 2022 ? Et quelles sont les zones Pinel dans cette ville ? Toutes les réponses et plus encore se trouvent dans le présent article. Poursuivez donc votre lecture afin de les connaître.

Comment fonctionne la loi Pinel à Bordeaux ?

La loi Cellier a été introduite en 2009 pour relancer l’investissement locatif en France après la crise économique de 2008. Les gouvernements suivants ont apporté de nombreuses modifications à ce système et ont changé son nom en conséquence en : loi Duflo et loi Pinel.

Outre l’objectif de faciliter l’investissement immobilier, la loi Pinel permet aussi la mise à disposition de logements dits intermédiaires. Pour que le logement soit accessible au plus grand nombre, Pinel fixe des plafonds de revenus et de loyers pour aider les ménages de la classe moyenne à se loger.

Le principe de la loi Pinel étant : en échange de l’achat d’un nouveau bien et de sa location pendant un certain temps, les investisseurs vont bénéficier d’importants allégements fiscaux (réduction d’impôts) en plus des revenus de la location de leurs appartements.

Il a été décidé qu’il y aura un prolongement de la loi Pinel jusqu’en 2024. Cependant, à partir du 1er janvier 2024, le montant des réductions d’impôts sera réduit.

Quelles sont les conditions d’éligibilité à la loi Pinel à Bordeaux en 2022 ?

Afin de bénéficier des réductions d’impôts promises par le dispositif Pinel, les investisseurs doivent respecter plusieurs conditions concernant la location d’un bien immobilier ainsi que ses caractéristiques.

Les conditions d’éligibilité concernent, en premier lieu, le type du bien immobilier. Depuis le 1er janvier 2020, les maisons (habitations individuelles) ne sont plus éligibles à la loi Pinel. Le logement doit également être acheté en Vente en l’État Futur d’Achèvement (VEFA) ou neuf.

Ces conditions concernent aussi le respect de la réglementation thermique en vigueur. Pour être éligible au Pinel, la résidence à laquelle appartient le logement peut, elle aussi, être labellisée bâtiment haute performance énergétique ou basse consommation.

Le logement doit aussi être achevé avant l’achèvement des 30 mois suivant la signature de l’acte d’acquisition du bien. Les plafonds de loyers et de revenus doivent être respectés et figurent parmi les conditions d’éligibilité à la loi Pinel à Bordeaux.

Quelles sont les zones Pinel à Bordeaux ?

Bordeaux ainsi que sa proche périphérie sont classées dans la zone Pinel B1. Les zones Pinel, étant établies selon la tension immobilière régnant dans les communes et le nombre d’habitants, se définissent en cinq catégories. Toutefois, 3 seulement sont éligibles, à savoir :

  • La zone A ;
  • La zone A bis ;
  • La zone B1.

Bordeaux, avec une agglomération de 250 000 habitants en moyenne, est classée en zone B1. Elle se composait en 2018 de 254 436 habitants. Son agglomération, elle, abritait 969 897 habitants. D’autres villes dans la périphérie de Bordeaux profitent du zonage Pinel B1 comme :

  • Arcachon ;
  • Biganos ;
  • La Teste-de-Buch.

Les communes qui se situent entre 30 et 50 kilomètres de cette ville, comme Saint-André-de-Cubzac, Lalande-de-Pomerol ou Marcheprime, n’appartiennent plus à la zone B1 mais à la zone B2, et ce, depuis 2017. Quant aux villes plus éloignées de plus de 50 kilomètres, elles sont classées en zone C.

Quels sont les avantages de l’investissement Pinel à Bordeaux ?

Avec une croissance démographique de 4 % en 5 ans ainsi que 67 % de ménages locataires, Bordeaux est un marché locatif en plein essor. Pour les propriétaires souhaitant louer via le système Pinel, cela garantit des locations de biens faciles et fiables, maximisant les rendements locatifs.

Bordeaux est une ville qui attire en permanence des entreprises, des cadres et des chercheurs… Elle sait intégrer les jeunes sur le marché du travail et c’est aussi une ville avec un faible taux de pauvreté.

Elle est fréquemment en tête de liste des villes françaises où il est aisé de bien vivre et travailler, c’est d’ailleurs le cas avec l’Express Emploi. Tous ces éléments justifieraient que l’investissement locatif demeure un placement attractif et un outil de défiscalisation pour un bon nombre d’épargnants à Bordeaux.

La loi Pinel répond de manière similaire à plusieurs cibles poursuivies par la majorité des Français :

  • Percevoir un loyer mensuel ;
  • Bâtir un patrimoine pérenne ;
  • Préparer sa retraite ;
  • Loger un membre de sa famille, etc.

La loi Pinel offre divers avantages pour toutes les personnes enclins à investir, et ce, peu importe le projet de vie qui se tiendra derrière leur projet immobilier.

Source : Urbancity.fr