in

Coronavirus : Vers une généralisation du télétravail ?

L’essor du travail à domicile semble destiné à remodeler en permanence le mode de vie de millions de travailleurs dans le monde. De nombreux employés sont prêts à travailler à domicile après la pandémie, selon une nouvelle étude réalisée la semaine dernière.

Ce rapport présente les principales conclusions de plus de 5 000 consommateurs aux États-Unis, en Allemagne, en France et en Chine sur l’évolution des modèles de travail et des attitudes. 80 à 90 % des personnes interrogées qui ont travaillé à domicile pendant la pandémie ont déclaré qu’elles aimaient le faire, et moins de 20 % de tous les employés ont déclaré qu’ils seraient mécontents si leur employeur rendait le travail à domicile obligatoire.

La dernière enquête Covid-19 sur les comportements révèle un enthousiasme généralisé pour le travail à domicile et un désir de poursuivre cette « nouvelle normalité » alors que les économies se restructurent après la crise. Le rapport complémentaire, « Travailler à domicile avant et après la pandémie », suggère que les entreprises, les organismes publics et les employeurs en général devraient se préparer à planifier des changements importants dans de nombreux aspects du domicile et du travail liés aux déplacements, aux habitudes de dépenses, à l’allocation du temps et aux priorités du mode de vie.

Les recherches ont également révélé que la proportion d’employés permanents qui travaillent au moins régulièrement à domicile a augmenté de 92 % (États-Unis) à 245 % (Chine) pendant la pandémie. En outre, si les employeurs rendaient le travail à domicile obligatoire à l’avenir, moins de 20 % des employés seraient mécontents de cette mesure. Aux États-Unis, en Allemagne et en France, la plus grande préoccupation concernant le travail à domicile est l’incapacité à communiquer avec ses pairs et le sentiment d’isolement. Les employés chinois, en revanche, s’inquiètent surtout de ne pas avoir l’équipement de travail à la maison.

David Mercer, vice-président et analyste principal, a déclaré « Tout porte à croire que, malgré tous les défis posés par la pandémie, de nombreux employés ont découvert que le travail à domicile offre des améliorations significatives de la qualité de vie et sont désireux de ne pas perdre ces avantages au moment où les économies sortent de la crise ».

Arleen Denque, VP, Consumer Insights Practice, a ajouté : « Les employeurs doivent comprendre l’impact du travail à domicile généralisé sur leurs pratiques commerciales établies, et les marques doivent également identifier les défis et les opportunités présentés par ces changements substantiels dans les environnements de travail et les modes de vie ».

Notez cet article

Avatar

Ecrit par Mobeez

La premier league fait son retour !

Le Ministère de la Culture communique sur la Fête de la Musique 2020