in

Donald Trump : Querelles à la maison blanche ?

La présidence Trump a complètement recadré le rôle de la Première Famille, et le plus significatif dans ce remodelage est peut-être la position qu’Ivanka Trump occupe au sein de l’administration. Ivanka n’est pas seulement une première fille avec des fonctions cérémonielles, elle participe activement à l’élaboration des politiques en tant que conseillère de son père dans l’aile ouest (tout comme son mari, Jared Kushner).

Aujourd’hui, un nouveau livre prétend qu’elle a essayé d’user de son influence pour changer le titre du « First Lady’s Office » en « First Family Office » alors que Melania résidait encore à New York après l’inauguration de Trump. Mais Melania a bloqué l’interrupteur.

« Pendant que Melania restait à New York, Ivanka continuait à s’établir dans l’aile ouest, réputée pour ses espaces de travail exigus et limités. Selon plusieurs personnes, elle s’intéressait également à l’immobilier dans l’aile Est, le domaine de la première dame », peut-on lire dans un extrait du nouveau livre de la journaliste Mary Jordan, The Art of Her Deal : The Untold Story of Melania Trump, qui a été adapté pour le Washington Post avant sa date de publication le 16 juin.

« Entre autres propositions, Ivanka a suggéré de rebaptiser le « Bureau de la Première Dame » en « Premier Bureau de la Famille ». Melania n’a pas permis que cela se produise. C’était une tradition, et elle n’allait pas laisser sa belle-fille la changer ».

Selon le Post, « la Jordanie a mené plus de 100 interviews » pour la rédaction de ce livre, mais la chef de cabinet et porte-parole de la Première Dame, Stephanie Grisham, en remet la véracité en question.

Town & Country avait auparavant demandé à Grisham de commenter le livre, et elle a répondu par e-mail : « Encore un autre livre sur Mme Trump avec de fausses informations et sources. Ce livre appartient au genre de la fiction ».

Notez cet article

Avatar

Ecrit par Mobeez

Cyril Hanouna furieux contre Benjamin Castaldi

La manifestation des soignants pour sauver l’hôpital dégénère à Paris